Les équipes de TI8 : Invictus Gaming

Par darwyn, le 22.07.2018

Quatre équipes invitées, deux qualifiées : la Chine sera bien représentée cette année à TI. Invictus Gaming est la dernière d'entre elles, la qualifiée numéro 2. C'est aussi une équipe que l'on a très peu vu au cours de la saison. Pour la présenter plus avant, Shiba et Profchen ont été sollicités pour dispenser leur sagesse.

Vous pouvez également retrouver les articles précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)
  6. Newbee, ombre d'elle-même (invités : Ze_HailD et Shiba)
  7. Vici Gaming, une EG à la chinoise ? (invités : El Ap0c et Hugo)
  8. VGJ.Thunder, invités par défaut (invités : YouYou et Shiba)
  9. VGJ.Storm, les Digital Chaos de 2018 ? (invités : YouYou et Hugo)
  10. Winstrike Team, les nouveaux CIS Rejects (invités : Namax et Profchen)
  11. Fnatic, la plus fantasque de toutes (invités : Llewela et YouYou)
  12. Team Serenity, l'inconnue (invités : Prochen et Manorot)
  13. OG, trahie, blessée, debout pourtant (invités : Xavyeahz et Kaoru)
  14. Evil Geniuses, qui ne laisse personne indifférent (invités : Manorot et Luciqno)
  15. TNC Predator, imprévisible, inconstante (invités : Hugo et v0ja)
  16. paiN Gaming, outsider sud-américain (invités : El Ap0c et Manorot)

 

La reconstitution d'une bonne équipe

Invictus Gaming est un grand nom de la scène chinoise, dont la postérité a été assurée en 2012 avec la victoire à The International. Les années passant, l'équipe de 2012 s'est délitée. Progressivement, iG est devenue une équipe secondaire de la scène chinoise. C'est au cours de l'année 2016 que le renouveau se fait sentir, avec l'arrivée dans la line-up principale de joueurs issus de la pépinière iG.Vitality, Xxs et BoBoKa.

En septembre 2016 est constituée une nouvelle line-up comportant toujours ces deux joueurs : la légende Burning, le capitaine de CDEC à TI5 Q et un midlaner émergent, Op. Cette nouvelle version d'Invictus Gaming prend du temps avant de trouver ses marques, mais fait ses preuves à partir du mois de janvier 2017. En mars, elle remporte le DAC 2017 de manière brillante, en battant les meilleures équipes du moment.

Plus aisément mise en difficulté sur la fin de la saison, Invictus Gaming reste dans le groupe des bonnes équipes mondiales. Après un top 4 au Major de Kiev, elle est invitée à TI7 et reçoit le renfort de r0tk qui reprend du service comme coach. A The International, elle sort honorablement de la phase de groupe sur un score de 10-6 qui lui assure le Winner Bracket. Elle réalise ensuite l'exploit de battre Team Liquid (2 à 1) et accroche Newbee (1 à 2), avant de se faire éliminer par LGD. iG décroche de fait le top 6, de belle manière.

 

L'une des grandes absentes de la saison

Après The International, comme souvent, BurNing se retire (de même que le coach rOtk). Il est remplacé par Zyf/END/GazEoD, l'une des révélations de la saison 2015-2016 mais qui peine à trouver un point de chute stable. Ce remplacement s'avère peu convaincant. Invictus Gaming ne parvient pas à se qualifier pour le moindre tournoi du circuit pro. Sur la fin de l'année 2017, elle peut au mieux être considérée comme top 6 sur la scène chinoise.

Cette déchéance explique les changements opérés début 2018. A la mi-janvier, le mid Op est prêté à LGD.Forever Young, le mid de LFY Super venant jouer chez iG. Deux semaines plus tard à peine, Invictus Gaming renvoie Super chez LFY, tandis qu'Op revient comme joueur inactif. Zyf quitte iG pour rejoindre Sun Gaming (équipe dirigée par iceice, l'un des champions de TI6).
 

Du fait de l'inexistence de cette équipe durant la saison, la seule photo de groupe trouvée est celle du partenariat signé avec Corsair... De gauche à droite, on reconnaît Q, Agressif, Xxs, Srf et... BoBoKa ?

Pour combler les trous, Invictus Gaming fait basculer son offlaner Xxs au mid (Xxs était déjà réputé pour être l'un des meilleurs joueurs chinois en 1v1 et souhaitait tester mid depuis quelques temps) et recrute deux joueurs extérieurs : Agressif, le pilier de CDEC en 2015, pour carry, et un joueur issu d'iG.Vitality pour occuper l'offlane, Srf. Invictus Gaming version 2018 est donc une équipe assez jeune, qui ne comporte aucun vétéran de toujours.

 

Palmarès

  • Aucun top 4 dans les deux seuls tournois du circuit pro atteints.
  • Total DPC : 0

 

Ces changements n'aboutissent pas à un miracle. Invictus Gaming reçoit une invitation au DAC 2018, en tant que champion en titre. Après une phase de poule très moyenne, elle se fait éliminer au premier tour par OpTic Gaming. Par la suite, elle rate à nouveau le coche dans les Qualifiers chinois pour les tournois du circuit pro et ne décroche une place au Major MDL Changsha qu'à grand peine. La phase de groupe est plus réussie dans ce tournoi qu'au DAC, mais iG perd une fois de plus au premier tour, face à Newbee en l'occurrence.

Sur l'ensemble de la saison, Invictus Gaming n'a pu jouer que deux tournois du circuit pro et y a fait bien piètre figure. Etant l'une des rares équipes éligibles, elle reçoit une invitation pour le Qualifier chinois en vue de TI8 et fait partie des deux équipes favorites, avec LFY, pour obtenir une place à The International. La phase de round Robin est pourtant poussive et le passage dans les Playoffs se joue en tiebreakers... Invictus Gaming perd ensuite la première finale face aux inconnus de Team Serenity. Elle se reprend sur la fin face à LFY, qu'elle bat 2 à 0, et obtient son sésame pour la compétition majeure de la saison.

Au-delà de la chronique des échecs qui scandent la saison 2017-2018, que faut-il retenir de cette équipe ? Le grand amateur du jeu chinois Shiba a accepté de partager ses impressions :

Comment définirais-tu le jeu d'Invictus Gaming en quelques mots ?
Jeu orienté midgame, massivité, peu de hard carry.

Quel est leur principal point fort ?
C'est une équipe équilibrée qui sait dérouler son plan de jeu.

Et leur principal point faible ?
Le lategame et une vraie difficulté à supporter l'agression (comme beaucoup d'équipes chinoises).

Qui est le joueur clef de la line-up selon toi et pourquoi ?
BoBoKa, il était déjà impressionnant l'an dernier : c'est le joueur à surveiller.

Si tu devais citer trois héros emblématiques, lesquels serait-ce ?
Le Riki de BoBoKa, et c'est tout !

Comment expliques-tu les mauvais résultats de cette équipe tout au long de la saison ?
De très grosses équipes chinoises ont perf très haut, ce qui a éclipsé iG. D'où une présence très faible dans les tournois internationaux.

Remporter TI8, ce serait...
Une très grosse surprise, mais les joueurs d'iG ne sont pas mauvais : peut-être se sont-ils réveillés dernièrement, de manière à créer ladite surprise...

 

Les joueurs

Agressif

Après de premiers pas sur la scène compétitive fin 2013, Agressif a rejoint l'écurie de LGD, CDEC, au printemps 2014. Il est resté dans sa line-up jusqu'en mars 2016 et faisait donc partie de l'équipe qui, sous la direction de Q, est parvenue en finale de TI5. Il a ensuite intégré LGD, qu'il a quittée après TI6, un tournoi dans lequel il a été assez terne. Pendant la saison suivante, il faisait partie de VGJ ; les quelques succès remportés n'ont pas été suffisants, puisque cette équipe ne se qualifie pas à The International. Cette saison, il sort des radars en intégrant For The Dream, puis revient sur une équipe plus en vue en février 2018 en arrivant chez iG.

  • The International 2015 : CDEC, 2ème
  • The International 2016 : LGD, 9-12ème

Carry de safelane, Agressif s'est fait connaître avec des héros au tempo très rapide et grâce à ses décalages très tôt dans la partie (notamment sur Gyrocopter dès le niveau 6, mais aussi avec Lifestealer ou Juggernaut). Il joue des choses assez variables d'un match sur l'autre désormais, avec des fortunes diverses, et des héros qui ne sont pas forcément les plus courants comme position 1 de nos jours (Venomancer, Leshrac).

 

Xxs

Xxs a été recruté très jeune (seize ans) par DK qui l'a recruté au début de la saison 2015-2016 pour son équipe amateur. Il intègre quelques mois plus tard l'équipe secondaire d'Invictus Gaming, iG.Vitality, au sein de laquelle il évolue avec BoBoKa. Tous deux basculent dans la line-up principale en mars 2016. Ils font partie d'Invictus Gaming depuis. Xxs a changé de rôle au cours de la saison : anciennement offlaner, il a pris la place d'Op au mid à partir du mois de février 2018.

  • The International 2017 : Invictus Gaming, 7-8ème

Finie l'époque des initiateurs, Xxs est désormais le position 2 d'iG. Il joue surtout des héros de milieu de partie, assez peu diversifiés. Sur les trois derniers mois, quasiment la moitié de ses matchs ont été disputés avec Dragon Knight et Lina. La diversification de ses options au mid sera sans aucun doute indispensable pour envisager TI8 sereinement.

 

Srf

Srf a mis du temps avant de se faire remarquer : il a évolué dans de toutes petites équipes en 2015-2016, puis a passé la saion 2016-2017 au sein de Vici Gaming Potential. En septembre 2017, il a rejoint l'équipe 2 d'Invictus Gaming, iG.Vitality, puis a été transférée dans la line-up principale en février 2018.

  • Première participation à The International

Cet offlaner a un style très classique, avec une spécialisation sur les initiateurs / utilitaires, des héros qui ne fonctionnent pas forcément très bien en dual. Il y a de fait eu des tentatives pour diversifier son panel de héros, pas toujours concluantes, et il court le risque d'être un peu enfermé dans ses options.

 

BoBoKa

BoBoKa a débuté au sein de toutes petites équipes chinoises à partir de l'été 2015, comme TongFu.WanZhou puis DK. Il intègre iG.Vitality lors de sa création, en même temps que Xxs, et bascule avec lui chez Invictus Gaming en mars 2016. Il est donc, avec son coéquipier de longue date, le plus ancien membre de l'iG actuelle.

  • The International 2017 : Invictus Gaming, 7-8ème

Au printemps et à l'été 2017, BoBoKa était l'un des supports roamers les plus efficaces de la scène, que ce soit avec son Riki ou son Monkey King. Mais ce style de jeu est devenu moins performant avec les évolutions successives du jeu, qui favorisent les dual lanes. Il a bien entendu dû s'adapter, en rejoignant généralement Srf en offlane, mais son panel de héros est extrêmement réduit ces derniers mois, ce qui en fait une cible de choix pour les bans adverses. Il prend dernièrement beaucoup de Sand King, et se charge de Io quand il est présent.

 

Q

Q fait figure d'ancien dans cette line-up très jeune. Il n'a pourtant évolué qu'au sein d'équipes assez négligeables jusqu'au printemps 2014. Il intègre ensuite l'écurie de talents de LGD, LGD.CDEC, qui s'émancipe quelques mois plus tard. Il reste au sein de CDEC pendant plus de deux années et en est le capitaine et le drafteur au cours de The International 2015. Il conduit alors son équipe - dans laquelle se trouve Agressif - jusqu'en finale. En septembre 2016, il rejoint Invictus Gaming qu'il n'a pas quitté depuis.

  • The International 2015 : CDEC, 2ème
  • The International 2017 : Invictus Gaming, 7-8ème

Q est le support de safelane de l'équipe de manière nette. En raison de sa longue expérience à ce poste, il peut jouer des choses variées, davantage que nombre de ses coéquipiers. On l'a beaucoup vu sur Leshrac ou Undying dernièrement, mais il jouera à TI8 ce qu'il faudra. Il est le capitaine et le drafteur d'Invictus Gaming depuis deux ans : le destin de son équipe reposera largement sur ses épaules.

 

Conclusion

L'an dernier, Invictus Gaming abordait The International avec l'aura d'une équipe solide, capable de s'imposer. Si elle n'était pas regardée comme l'une des favorites, il était évident qu'elle compterait dans le tournoi. En 2018, tout est différent. Après une saison excessivement ratée, iG arrive en position fragile et semble ne devoir sa qualification à TI8 qu'à la conjonction de l'absence d'équipes meilleures dans le Qualifier chinois (rappelons que quatre équipes chinoises ont été invitées en raison de leur classement DPC) et de l'effondrement d'autres concurrents dudit Qualifier... iG apparaît en outre enfermée dans un style de jeu, avec des options limitées lors de la phase de draft.

Faut-il dès lors enterrer à l'avance Invictus Gaming et la considérer comme l'une des principales candidates à un top 16 dans l'International qui s'annonce ? La question a été posée à Profchen, streamer junior sur la FroggedTV :

Arrivée deuxième du Qualifier chinois, la légendaire équipe de iG va encore participer à TI après une saison très compliquée. Cette équipe peut être un véritable sous-marin qu'il ne faudrait pas hésiter à prendre au sérieux. Cependant elle a connu plusieurs changements de line-up (dont le départ du, lui aussi, légendaire Burning) et pourrait se placer dans un top 12... si leur phase de poule se passe bien.

Certains diront qu’ils feront mieux mais je ne suis pas de cet avis pour plusieurs raisons. Premièrement cette équipe n’a pas montré grand chose pendant la saison, en ayant perdu une grande majorité de leurs Qualifiers assez tôt. Par ailleurs ils se sont qualifiés sur une scène qui avait deux équipes à envoyer via un Qualifier et des inconnus ont réussi à finir premiers sans trop de soucis.

Cependant nous ne sommes pas à l’abri du réveil de ce géant chinois qui, avec ses joueurs d’expérience comme Agressif (finaliste de TI5 avec CDEC), pourrait créer une véritable surprise. C’est vrai qu’il est rare de voir les équipes ultra-favorites gagner TI, surtout pendant les années chinoises, mais iG a montré beaucoup de lacunes qui seront rédhibitoires si elles ne sont pas corrigées avant TI.